S'identifier - S'inscrire - Contact

__Fil Twitter_



Très bons vents à François Angoulvant

la Route du Rhum, c'est parti !

Par isabelle clep • Voisins de village • Dimanche 29/10/2006 • 2 commentaires  • Lu 2813 fois • Version imprimable




13H02 très exactement, nous sommes nombreux à avoir un pincement au coeur en entendant le coup de canon, face à la baie de St Malo pour ceux qui ont pu faire le déplacement, ou derrière le petit écran pour ceux qui sont restés au bercail des volailles. 6 ans qu'il en rêvait, qu'il portait ce projet un peu fou et aujourd'hui, c'est fait : à la barre de son voilier de 12 mètres baptisé "Fermiers de Loué-Sarthe", François Angoulvant a franchi la ligne de départ de la mythique Route du Rhum, au milieu de 74 participants et pour une traversée en solitaire de 3500 kms par delà l'Atlantique Nord, jusqu'à Pointe-à-Pitre. Chapeau bas !
Si cette aventure a quelque chose de magique, c'est qu'au delà du courage et de la ténacité passionnée de son skipper, c'est l'histoire de toute une équipe qui s'est embarquée avec lui pour faire vivre ce projet. Retour arrière sur ces 6 années de travail, entre zones d'intempéries et eaux calmes :

François Angoulvant, professeur chercheur à l'Institut Supérieur des Matériaux et Mécaniques Avancés de l'université du Maine au Mans, marin averti dans une autre vie et skipper chevronné, caresse l'idée de concevoir et fabriquer avec ses élèves ingénieurs un voilier capable de traverser l'Atlantique. Olivier Gouard, ancien élève de l'ISMAMS qui se spécialisait alors en architecture navale à l'école d'Architecture de Nantes fera de ce projet son projet d'études.
L'ISMAMS ouvre ensuite les portes de ses ateliers pour fabriquer le voilier, sous l'égide d'un formidable projet pédagogique qui va réunir année après année 4 promotions d'élèves ingénieurs. Ils vont ainsi réaliser un travail de précision, parfois besogneux, souvent méticuleux au cours duquel les défis technologiques se sont multipliés : simulation numérique, conception multi-matériaux, construction en composite, intégration des innovations technologiques issues des laboratoires de l’ISMANS ou des structures partenaires, etc.
En chemin, séduits par le sérieux du projet et les valeurs qu’il véhicule, deux partenaires financiers, les Fermiers de Loué et le Conseil Général de la Sarthe, se joignent à ce défi de longue haleine.
A l’abri des regards dans l’atelier de l'école mancelle, le bateau va dévoiler petit à petit l’élégance et la vélocité de ses formes. Le pari est gagné lorsqu'il est mis à l’eau à La Trinité-sur-Mer le 30 juin dernier. Mieux, lors des qualifications en Classe 40, le voilier se révèle très robuste et d’une ergonomie parfaite.

Hier samedi, vers 13 heures, François Augoulvant à la barre du "Fermiers de Loué-Sarthe" a quitté le quai Duguay-Trouin avec les 24 autres bateaux de sa catégorie pour passer l'écluse qui ferme les bassins à flots de Saint-Malo, au pied des remparts et aller s'amarrer aux Bas-Sablons pour la nuit.
Et ce midi, c'est par un vent d'une dizaine de noeuds venant du nord-ouest et obligeant à tirer des bords que la troupe s'est élancée. Des conditions très maniables pour une entame, malgré un léger clapot.

Alors très bons vents à toi, voisin du village d'à côté, et si ça faiblit du côté des alizés, fais signe, c'est sûr, toutes les volailles du coin sont prêtes à battre des ailes pour t'envoyer un grand coup d'air sarthois...

Pour suivre la course de François Angoulvant et son bateau, le site www fermiersdeloue.sarthe.com



Nous donnerons ici (colonne de droite) chaque jour le pointage de François Angoulvant et ses vacations.


Mots-clés : , , ,

Commentaires

Lien croisé par non signé le Samedi 04/11/2006 à 00:41

Nouveau fil RSS avec présentation et toutes les rubriques : "avarie, mais une réparation de fortune lui avait permis de ralier sans encombre le port de la Caisse. Souhaitons que Jlb puisse profiter de l'accalmie des jours prochains pour récupérer un peu avant l'arrivée d'un vent au portant chargés par des alizés au retour annoncé. Attendons la prochaine vacation radio pour de plus amples nouvelles.Euh, non, non, je ne force pas sur le Rhum !" rel="nofollow"


Lien croisé par non signé le Lundi 13/11/2006 à 22:17

Grogner dans le vide ! : "Attendons la prochaine vacation radio pour de plus amples nouvelles. Euh, non, non, je ne force pas sur le Rhum !" rel="nofollow"