S'identifier - S'inscrire - Contact

__Fil Twitter_


Rubrique courante



Constructions écologiques (I)

Freiburg im Breisgau, quartier Vauban

Par isabelle clep • Baissons le CO2 • Samedi 30/05/2009 • 0 commentaires  • Lu 6672 fois • Version imprimable

  • Currently 3.3/5

Note : 3.3/5 (87 notes)

Maisons écologiques, éco-quartiers, éco-rénovation, ça cogite dur ici, ailleurs pas loin et dans plusieurs endroits de la Sarthe. Les 5 èmes journées Portes-Ouvertes organisées par l'Espace Info Energie 72 ont été l'occasion de rencontres fructueuses. Aussi nous nous permettons de partager quelques impressions (cliquez pour zoomer les photos) de notre visite à Freiburg im Breisgau en Allemagne, dont le quartier Vauban reste une référence incontestable en Europe en matière d'architecture écologique avec une expérience de plus de 20 ans.


La démarche se situe dans un contexte d'habitat urbain donc groupé (maisons construites en covoisinage) mais à échelle humaine (3 étages en général)










Beaucoup de couleurs, et grande diversité de matériaux autorisée
 
 

Mais ce qui frappe le plus à Freiburg je crois, c'est l'hypervégétalisation des lieux et en particularité des façades et des toitures, de façon à compenser l'impact de l'empiètement des constructions sur le sol naturel.

 
 
 
L'espace est ouvert et les jardins partagés par plusieurs familles. Pas de grandes pelouses mais toujours un sol très planté.
Les potagers sont regroupés en dehors des parcelles privatives de façon à garder les habitats serrés (moindre déperdition de chaleur) et à créer un espace de convivialité commun


  
 

 

 
 
 
Le quartier donne l'impression d'avoir été construit au coeur d'un grand jardin ouvert, mêlant une multitude d'architectures très différentes (toujours en retrait de la voie publique) mais dont la cohésion se fait grâce au végétal.

Pas de voitures à l'intérieur du quartier, sauf pour déposer des personnes ou des courses, ensuite elles sont toutes garées en limitrophe sous des parkings couverts aux toitures productrices d'énergie solaire. Liaison douce avec le reste de la ville grâce au tramway. On circule donc librement à pied ou à vélo au milieu de la chaussée étroite. Pas de trottoirs et pas de danger pour les enfants qui se retrouvent à jouer dans la rue.
 



  


Pas non plus de canalisations sous terraines pour évacuer les eaux de pluies. Dans les bâtiments les plus récents, elles sont récupérées et filtrées pour alimenter les chasses d'eau et des laveries communes. Les plus grosses évacuations d'eau de pluie sont de simples fossés enherbés. Là encore, impact minimum de la prise au sol.
 









L'énergie solaire est omniprésente avec solaire photovoltaïque ou production d'eau chaude (revoir également les 2 et 3 èmes photos)
 
 
 
Les dernières tranches de logement, architecture passive et couverte de photovoltaïque produisent plus qu'elles ne consomment. D'autres sont alimentés par une chaudière collective de cogénération bois.
Autre particularité de Freiburg, avoir su mixer les vocations urbanistiques : à porter de panier, au milieu des maisons d'habitation, vous avez une superrette, une boulangerie bio, une banque éthique, une société de promotion de l'éolien, une crêche parentale, des bureaux, et ...l'immense atelier du réparateur de vélos ! Et la première communauté qui s'est implantée sur le quartier il y a plus de 25 ans y a conservé son mode de vie en habitat léger (roullotes aménagées). 
A Vauban, de part des choix de respect de l'environnement, s'est instaurée une autre manière d'appréhender le vivre ensemble.

 Prochaines journées Portes-Ouvertes en Sarthe "Habitat écologique et énergies renouvelables" : Samedi 6 juin → Voir la plaquette
A découvrir l'association de l'économie solidaire Chênelet Construction qui réalise des chantiers d'insertion et construit des maisons écologiques pour de l'habitat social
La page Ecologie de l'agence d'architecture Lorraine Bapst

Prochain projet de visite : Findhorn en Ecosse, un éco-village de 300 habitants, également de plus de 20 ans d'expérience.

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :


Mots-clés : , ,