S'identifier - S'inscrire - Contact

__Fil Twitter_



Bourse aux greffons avec les Croqueurs de pommes

organisée par l'association Patrimoine le dimanche 18 février

Par isabelle clep • Actus • Vendredi 02/02/2007 • 0 commentaires  • Lu 3546 fois • Version imprimable

Comme chaque année au mois de février, les jardiniers amateurs de bons fruits "goûteux" ou oubliés répondront nombreux au rendez-vous de l'association Patrimoine pour la traditionnelle bourse aux greffons des Croqueurs de pommes ainsi qu'une démonstration de taille fruitière au verger conservatoire.
Il y a maintenant une dizaines d'années, l'association Patrimoine décidait de planter sur une parcelle communale un verger conservatoire : cent pommiers greffés par l'association des Croqueurs de pommes dont le but est de "retrouver, sauvegarder et promouvoir les anciennes variétés fruitières méritantes, rares ou en voie de disparition". N'y cherchez pas les Golden ou Elstar, vedettes standardisées des étals de nos grandes surfaces. Ici les noms évoquent avec nostalgie les vergers de nos aïeux, aux troncs chaulés : Reinette Grise, Patte de Loup, Locard ou Groseille, des fruits un peu bosselés, à la peau parfois tachetée, mais tant juteux et parfumés, ou si acres qu'ils en sont excellents pour le cidre !
C'est donc au Temple que la section Maine-Perche des Croqueurs organisera sa bourse aux greffons dont le succès croissant dépasse maintenant les frontières de nos jardins sarthois. On pourra ainsi acheter, à un prix modique, un porte-greffe correspondant à la forme arbustive voulue et trouver les précieux rameaux d'une espèce convoitée parmi les 300 proposées (pommes, poires, cerises, prunes, pêches, coings) que les Croqueurs pourront à la demande greffer en fente. "C'est la meilleure méthode pour la saison" expliquait les années passées Jean Catroux, qui a été l'un des premiers à lancer ces greffes sur table. "En avril, on greffera en couronne, sur pied. En août, en écusson, sur bois vert".
"L'avenir, ce sont ces variétés anciennes très localisées,
expliquait Jacques Jubert. Leur grande résistance - parce qu'elles sont très adaptées au terroir sarthois - leur a permis de traverser les siècles sans aucun traitement chimique. Et c'est ce que recherchent les gens aujourd'hui".



A partir de 10H et toute la journée au Temple, bourses aux greffons de la section Maine-Perche des Croqueurs de pommes.
De 10H30 à 12H démonstration de taille fruitière au verger conservatoire, route de l'Onglé Brun, avec M. Perocheau, croqueur de pommes.
Pour découvrir les Croqueurs sur la toile : le site national, avec conseils de plantation, choix d'espèces.
Pour avoir de plus amples renseignements, vous pouvez contacter l' d', instigatrice de cette journée.




Mots-clés : , ,